Rechercher

THÈMES

CATALOGUES TÉLÉCHARGEABLES

Comme s’il marchait sur la pointe des pieds

suivi de Je voudrais t'emporter dans mon rire

 

Description

Une pièce à deux personnages située sur l’île volcanique de Stromboli. Deux hommes, Gianni et Gabriel, se retrouvent après plusieurs années d’absence ; plutôt l’un vient rejoindre l’autre, s’impose, présence intruse et de plus en plus opaque. De cette confrontation, naît la tension dramatique, faite de force tragique et universelle.

Plus qu’une rencontre après des années d’absence entre Gianni et Gabriel, c’est d’une poursuite qu’il s’agit : celle d’une fulgurance qui s’empare des personnages, de leurs affrontements, au sein desquels les comportements sont à la fois mystérieux et instinctifs. Gianni, écorché, fragile, excessif, animal et ardent, se brûle et met en jeu son existence. Le spectateur est happé par le suspens, qui guette, dans la provocation et le jeu des personnages, entre pulsion et répulsion, ce qui séduit et effraie.
Au-delà du ressort dramatique, c’est l’étourdissement d’une écriture rare et puissante qui jaillit.

L’autre pièce, « Je voudrais t’emporter dans mon rire », se situe dans un lieu de nulle part, « un lieu désert » comme il est dit et, de manière circonscrite, dans un espace intérieur ou un lieu de passage, un entre-deux-mondes, celui d’un bar perdu dans ce même territoire de nulle part, des là-bas, des lointains. Épure, profondeur et puissance de cette pièce qui scande les découpes de l’espace, du temps, des gestes, la violence des mots que l’on délivre ou que l’on extirpe dans la douleur et l’exaltation des sensations.

« Olivia-Jeanne Cohen, la danseuse-écrivain, me décrit l’importance de la «scène», de ce qui peut «se passer sur scène». Que ce soit dans ses pièces, dans ses romans, ses essais, elle interroge ce qui advient du rapport à l’autre, ce qui veut dire pousser l’autre au-delà de ses limites, scrute ce qui naît de la confrontation et de l’affrontement, redéfinit le sens de la parole et de la contradiction, plonge dans l’intimité, l’ambiguïté et la complexité des personnages. » Jacques Baillon, directeur du Centre national du théâtre.

Olivia-Jeanne Cohen

Née à Paris en 1968, Olivia-Jeanne Cohen est docteur ès lettres, chargée de cours en université, écrivain, dramaturge... Elle a publié de nombreux ouvrages (romans, essais, pièces de théâtre, poèmes...) et, parmi ses questionnements, s'intéresse à l'alchimie entre esprit et émotion. Les chemins qu'elle emprunte sont faits de sa passion exigeante pour la littérature, la philosophie, la musique, les arts (peinture, danse, théâtre...).

Préface de Jacques Baillon, directeur du Centre national du théâtre

«

Prix : 

15,00

Format : 14 x 19 cm - 172 pages

Parution : 20/01/2004

ISBN : 2840493756