Rechercher

THÈMES

CATALOGUES TÉLÉCHARGEABLES

Bâiller devant Dieu

 

Description

« Moi aussi, je pense que le monde, la vie, appelons cela comme on veut, a été injuste avec moi. Mais à mon avantage. »

Pendant longtemps Uriarte a été critique littéraire. À le lire, il n’éprouva jamais la tentation du roman. Mais dans son journal, Uriarte écrit sans prétention, bien qu’avec le souci de l’exactitude du trait, le roman de son époque, de son monde, de son entourage. Le lecteur partage son amitié pour son chat Borges, devine ses ricanements étouffés quand il conte une absurdité, s’amuse avec lui des ridicules des milieux littéraires, jubile de la justesse de ses considérations sur les grands auteurs, prend plaisir à le suivre sur la plage de Benidorm, comprend sa colère quand il sort de chez un coiffeur incompétent. Il y a aussi, parfois, du Woody Allen en Uriarte. D’ailleurs, il est né à New York.

L’Espagne se réjouissait de compter Uriarte dans le petit nombre de ses écrivains profonds et légers, lucides et élégants. La France, grâce à cette excellente traduction des Diarios due à Carlos Pardo, vient de le naturaliser.

 

Traduit de l’espagnol par Carlos Pardo.

Préface de Frédéric Schiffter.

Iñaki Uriarte

Né en 1946 à New York au sein d'une famille basque originaire de Saint-Sébastien, Iñaki Uriarte vit aujourd'hui à Bilbao. D'esprit libertaire, il se mêle aux mouvements d'émancipation des années 1970, ce qui lui vaut un séjour dans les geôles franquistes. Grand lecteur, il est critique littéraire pour le journal basque El Correo. Parus entre 2010 et 2015, les trois volumes de ses Carnets ont été accueillis avec enthousiasme par le public et la critique espagnols.

L'indéfinie

Prix : 

21,00

Format : 15 x 21

Parution : 24/10/2019

ISBN : 9782840497639