Rechercher

THÈMES

CATALOGUES TÉLÉCHARGEABLES

Liberty

roman

 

Description

Il y a quelques années de cela, Simon Liberati est entré dans une de ces zones de turbulences qui enrichissent l’existence d’une gamme de désastres supplémentaires. Plusieurs fronts mobilisent l’écrivain : relations amoureuses chaotiques, accumulation de nuits blanches et de drogues, chantage mené par un mystérieux corbeau, accident cardiaque, enquête journalistique en terrain miné… il devient un homme traqué, menacé, « toujours en cavalerie, le diable à mes trousses ».
L’écrivain commence à tenir le journal de cet épisode tempétueux ; mais s’agit-il réellement d’un journal ? Comment parler de « réalité » à propos de ces jours et de ces nuits qui semblent s’enchaîner sans frontières définies ? Comment ne pas lire (et croire) qu’une magie noire déforme les nuits blanches ? Simon Liberati passe progressivement du baroque à cette « complexité modeste et secrète » que Borges réserve aux écrivains, et ces semaines, il les voit passer comme « un rêve peut-être prémonitoire, celui de ma fin de vie en tant que clochard ».
Dans cette période, deux planches de salut surnagent. La première est fidèle à l’auteur depuis de très nombreuses années, c’est la littérature. Simon Liberati évoque ses lectures, ses goûts, ses obsessions, cite et dissèque ses modèles. Les livres deviennent ici des personnages à part entière, peut-être les plus réels du texte.
L’autre espoir vient d’une femme, rencontrée au hasard de cette perdition assumée. D’ailleurs, elle se nomme Alléluia.
Liberty rassemble en un livre toutes les veines du style Liberati. Ainsi y retrouve-t-on le chroniqueur lucide de la débauche (comme dans Anthologie des apparitions ou L’Hyper Justine), le critique littéraire érudit (à la manière de 113 études de littérature romantique) ou encore le portraitiste intraitable (de California Girls ou Jayne Mansfield 1967). Au-dessus de ces qualités, domine le moraliste aux formules imparables.
À la fois journal, roman et récit de « choses vues », Liberty est un bijou d’ambiguïté. Un ouvrage formidablement inclassable, d’une grande évidence littéraire.

Simon Liberati

Simon Liberati est l’auteur de onze ouvrages. Il a été lauréat du Prix de Flore pour L’Hyper Justine ainsi que du prix Femina pour Jayne Mansfield 1967. Son livre Eva a été unanimement salué par la critique.

Prix : 

16,00

Format :

15 x 21 cm

200 pages

Parution : 04/11/2021

ISBN : 9782840498513