Rechercher

THÈMES

CATALOGUES TÉLÉCHARGEABLES

Le Livre des hirondelles

chroniques d’une jeunesse allemande, 1893-1933

 

Description

« Ce n’est pas seulement ma jeunesse que je relate ici, mais celle d’une génération en même temps qu’un fragment d’histoire contemporaine. […] Si l’on veut comprendre la catastrophe de 1933, il faut connaître les événements des années 1918 et 1919 en Allemagne que je raconte ici. »

Ernst Toller ? Un auteur traduit en 27 langues, admiré de Mann et Rilke, oublié en France, encensé pour son talent, sa lucidité et son humanisme ; un homme qui fut de tous les combats perdus et dont le destin personnel s’est avéré rigoureusement parallèle à celui du monde… jusqu’à son suicide dans un hôtel new-yorkais à la veille de la Deuxième Guerre mondiale. Jeune juif épris d’Allemagne, il abandonne ses études et s’enrôle dans l’armée prussienne de 1914. Très vite la guerre le brise physiquement et moralement ; cependant elle le convertit à d’autres combats. Là débute sa vie militante, sa vie d’auteur et de poète, cela sans jamais abandonner les appétits et les amours. Parce que Toller n’est pas ce genre d’intellectuel révolutionnaire rempli de concepts : Le Livre des hirondelles en est la preuve formidable et éclatante. Les premières lignes furent écrites un soir de 1933, la nuit même où le régime nazi ordonna que ses livres soient brûlés en place publique (E. Toller figure en vingt et unième position dans la liste des écrivains concernés). Dans ces Mémoires à la fois précis et enlevés, l’auteur raconte son enfance en Prusse orientale, puis la Grande Guerre, l’échec fracassant du spartakisme ainsi que la fin d’une révolution qu’il voulait pacifiste. Ensuite viennent les années de prison dans une forteresse de Bavière, où telles ces hirondelles qui s’obstinent à lui rendre visite dans sa cellule, Toller continue de rêver à une Europe réconciliée en écrivant des poèmes imprégnés d’espoirs. Mais à quelques kilomètres de là, dans une autre prison, Adolf Hitler dicte un autre genre de livre.

 

Traduit de l’allemand par Pierre Gallissaires.

Préface d’Olivier Guez.

Ernst Toller

Comme Stefan Zweig, Walter Benjamin et Klaus Mann, Ernst Toller (1893-1939) appartient à la génération des écrivains juifs de langue allemande contraints de s’exiler à l’arrivée d’Hitler au pouvoir. Le récit de ses années de jeunesse, Le Livre des hirondelles, originellement publié aux Pays-Bas en 1933, paru en 1973 dans une traduction française devenue introuvable depuis des années, est enfin republié. Il invite à redécouvrir la vie et l’œuvre d’un homme considéré comme l’un des premiers « lanceurs d’alerte » de l’histoire moderne.

« Toller fut un lanceur d'alerte qui ne se remit jamais de n'avoir pas été entendu par ses contemporains. »


L'Humanité, 13/08/2019



« Ceux qui s'intéressent à l’époque lisent ses déchirants souvenirs, […] qu’il a composés en 1933. »


Le Figaro, 10/10/2014



« C’est peu de dire que ce texte est une charge contre la guerre. »


Libération, 30/03/2015



« Ernst Toller […], à sa façon torturée, fait le lien entre Büchner et Brecht. »


Les Échos, 09/10/2014



« Toller se situe d'emblée et irrémédiablement dans le clan des perdants – c'est notamment ce qui contribue, aujourd'hui, à lui donner tant de force. »


Le Monde, 19/02/2008


L'indéfinie

Prix : 

21,00

Format :

15 x 21 cm

248 pages

Parution : 02/04/2020

ISBN : 9782840498001